Gaspillage médicaments: va t’on vraiment recevoir nos médicaments à l’unité?

9 953 tonnes, soit 149G/Francais, c’est la quantité recyclée de médicaments non utilisés par l’association Cyclamed en 2020.
Bonne nouvelle ce chiffre est en baisse depuis 4 ans, notamment lié au recul des ventes de médicaments (-4% en 2020), fait valoir Cyclamed. Pendant les confinements, les Français ont en outre été invités à suspendre leurs dépôts.
Les médicaments sont in fine regroupés par les grossistes-répartiteurs pour être incinérés, pour produire de l’énergie.

Même si les français réduisent d’année en année le gaspillage de #médicament, cela représente encore un impact conséquent sur l’ #environnement et les comptes de la #sécurité sociale (7milliards d’€ en 2017).

Depuis le 1er janvier 2022, plusieurs mesures de la loi antigaspillage pour une économie circulaire ( #Agec) sont entrées en vigueur.

Pour la #pharmacie, la loi Agec, indique que les pharmaciens peuvent vous vendre le nombre exact de comprimés prescrits par votre médecin, et non plus une boîte complète.

Dans la pratique c’est un peu plus compliqué l’amendement précise que la délivrance à l’unité en #pharmacie est possible pour certains médicaments lorsque « leur forme pharmaceutique le permet et que le pharmacien l’accepte.»

Il faut aussi se poser la question de la traçabilité une fois les comprimés sortis de leur étui ou de leur blister. Des solutions existent et se développent, comme la préparation des doses à administrer PDA, déjà fortement répandu dans les maisons de santé en France.

En savoir plus sur la loi AGEC

Nous suivre sur LinkedIn