Depuis plusieurs semaines, nous avons savons que les pharmacies Françaises ne sont plus “sanctuarisées” sur le territoire national, suite à la décision de la cour d’appel de Paris, les pharmacies en ligne européennes sont désormais autorisées à faire de la publicité sur le sol français en l’absence de notification contraire en France.

Le sanctuaire est devenu “prison” puisque les officines françaises elles ne sont pas autorisées à communiquer de la mème manière, la loi du pays d’établissement faisant référence, si la publicité pour une officine hollandaise vendant en France est possible car les Pays-Bas autorisent ce type de publicité, ce n’est pas le cas pour les pharmacies françaises qui n’ont pas la possibilité de démarcher des clients.

Même si les règles se sont assouplies notamment depuis le  17 mai derniers avec la possibilité de payer les moteurs de recherche pour obtenir un meilleur référencement, la concurrence n’en reste pas moins rude.

Qu’en est-il de l’avenir de la pharmacie traditionnelle ? La concurrence des pharmacies européennes online est puissante. Les pharmacies traditionnelles se battent pour survivre.

Chez Resofficine nous pensons que la pharmacie traditionnelle a encore un avenir parce que les consommateurs/patients/clients ont besoin de rencontrer les pharmaciens. Nous pensons que les pharmacies traditionnelles remplissent aussi une mission sociale et que cela ne va pas disparaître. L’idée de communauté s’intensifie autour des réseaux sociaux et sur internet en général. Les pharmaciens sont des acteurs de premier ordre, dans leur(s) communauté(s), au sens propre et physique du terme, proche des gens. Ce serait une grande perte si les pharmacies traditionnelles disparaissaient.

Aidons les à franchir ce cap!

Chez Resofficine, nous mettons à disposition des pharmacies, tous les outils dont elles ont besoin pour répondre aux attentes de leur(s) communauté(s). Prenez contact avec nous, pour en savoir plus.

Contactez moi

La relation humaine prévaudra toujours sur la relation mercantile.

L’équipe Resofficine

Pour aller plus loin:
Le moniteur des pharmacies
Le quotidien du pharmacien